Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 09:40

Un phénomène paranormal est en train de poindre. On a d'abord cru que Mario Kart était un jeu au public bizarre, étrangement mixte ...mais il semblerait que la manifestation soit plus large que cela ...et pas si étrange ! Il semblerait même que pour survivre en dehors des sentiers (re)battus des FPS Horreur / Guerre / Jeux de foot et pour ouvrir le marché, il faille en passer par là.

 

tannokie-verteran-debutant.jpg Un Mii avec une queue de Mario Tanookie (Super Mario Bros 3) : illustration parfaite d'une nouvelle catégorie sociologique du jeu vidéo le "vétéran débutant"

 

Alerte ! Les "vétérans débutants" nous envahissent !

(cliquez ici pour lire la 1ère partie sur le jeu Mario Kart 7

 

On se dirait volontiers que les joueurs débutants, et en particulier ceux qui comptent bien le rester, les casual gamers, nés de la dernière averse et la tête pleine d'eau (lachés par les nuages DS/Wii ; les navigateurs web ; les jeux Zynga ou les smartphones) ...sont les inverses des joueurs anciens. Ceux qui avaient un micro-ordinateurs ou une console, déjà, dans les années 1980 ou au début des années 1990. On tracerait bien une ligne, on les laisserait s'amuser d'un côté, bien à l'abri des joueurs anciens. Les joueurs incultes à ma gauche ; ceux qui connaissent la date de naissance de Sonic The Hedgehog, qui ont un virtual boy et transformateur 220/110 Volts à ma droite. 

Or, voici qu'un nombre d'exemples font mentir cette perception depuis quelques mois. 

 

Enumération de quelques manifestations occultes de notre époque :

      

1) Mario Kart = Le "Grand écart". La licence Mario Kart est réputée pour plaire à la fois aux joueurs spécialistes et aux petits nouveaux. Un jeu "Jean-Claude Van Damme" (pour sa capacité à faire "le grand écart") disaient, de concert (qui a pompé sur qui ?), les testeurs deJeux Vidéo MagazineMicromania ou encore GameKult à l'occasion du test de Mario Kart Wii (opus numéro 6, presque 29 millions de copies écoulées, 5ème meilleure vente historique tous supports confondus, juste derrière Tetris sur GameBoy).   

 

 Capture-d-ecran-2011-10-31-a-21.50.47.png

Le jeu "grand écart" à la Jean-Claude Van Damme !

 

      - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

2) Le vétéran-débutant n'est qu'une seule et même famille. Dans ce récent article du post, découpant les joueurs en 5 familles, les plus anciens et les plus nouveaux se retrouvent dans la même famille "vétéran débutant" : un comble ? "Ils sont venus tout simplement parce qu’ils aiment jouer, parfois depuis longtemps, mais n’ont plus forcément beaucoup de temps à consacrer à ce loisir. La plaisir lui, est toujours intact, comme l’affirme Alain, pas encore quadragénaire"

Capture-d-ecran-2011-10-31-a-21.52.59.png

Dans cet article les plus vieux joueurs et les tout juste débutants se retrouvent dans la même famille : encore un grand écart ? 

 

      - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

3) Le gamer repenti murmure à l'oreille du grand public. On se souviendra aussi de notre interview du testeur/animateur Mathias Lavorel qui se définissait comme "un gamer repenti", il complétait sa description "du coup, j'ai un regard qui s'adapte bien au grand public".  

 

mathias-lavorel-chez-marcus.jpg

 A droite, un joueur repenti qui, à chaque rechute, à chaque envoi, fait mouche ...et touche le grand public  :)

 

      - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

4) La Wii aurait fait renaître l'esprit Famicom. J'ai tout à coup repensé aux premiers entretiens "Iwata demande", avant la sortie de la Wii, quand la console n'offrait que de jolies promesses. Les développeurs - qui étaient pour la plupart chez Nintendo depuis les années 1980 - parlaient d'un esprit Famicom retrouvé. D'ailleurs la Wii s'appelait (était toujours nom-de-codée) encore peu de temps avant la "N5" (pour Nintendo 5ème console de salon) depuis la Famicom.  

Ce serait le paradoxe ! Les vieux joueurs seraient plus proches des nouveaux (casual gamers, motion gamers, social gamers, etc.) que des hardcore gamers ! Un autre argument des "big brain" de Big N était - lors de la même interview - de rapprocher la nouvelle manette Wii de la vieille manette Famicom : car la Wii avait peu de boutons. Selon eux, la multitude de boutons, y compris de la GameCube, auraient tué l'envie de beaucoup de personnes ! Alors certes, ces idées arrangeaient bien - et continuent d'arranger - Nintendo ...mais n'y a-t-il un fond de vérité dans ce projet ? Si la Wii a déçu, cette promesse-là n'était-elle pas très juste, touchant les plus anciens qui avaient été perdus en cours de route ? Et n'y a pas un sentiment d'overdose en lisant n'importe quel magazine de jeux vidéo généraliste depuis 10 ans : Noir, marron, gris ; flamme, balles, sang ; mur, mur, mur.    

 

famicom.jpg        

Pour qu'on redonne l'envie, l'envie d'avoir envie : la Wii (et la chasse aux boutons : the Clerasil effect ®

 

      - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

5) New Super Mario Bros Wii = plan média 25-49. De même, il y a un peu plus d'un an, une taupe professionnelle de la profession à l'intérieur de la régie publicitaire d'une grande chaîne hertzienne (aujourd'hui terrestre, la chaine, ce qui doit bien arranger la taupe !) me confia que le plan média de Super Mario Galaxy ciblait les adolescents et les jeunes adultes (15-24 ans) alors que celui de New Super Mario Bros Wii ciblait les adultes moins jeunes (très exactement, selon la terminologie des milieux autorisés, les 25-49 ans) ! Or... c'est New Super Mario Bros Wii qui est le casual ET le plus nostalgique des deux. Dans ce monde à l'envers, ou les enfants sont les rois, c'est le jeu le plus facile qui cible les plus âgés ! (alors qu'on parle d'une difficulté old school pour parler d'une difficulté féroce - mais c'est une vision partielle des choses !). Et c'est d'ailleurs le plus nostalgique, le plus classique, le plus facile/accessible (et le moins brillant, le moins beau, le moins éblouissant, celui qui demande le moins d'implications) des deux qui a le mieux marché !  

 

new-super-mario-bros-wii-super-mario-galaxy.png 

Le second (15-24) est meilleur mais plus gamer. C'est le premier, tellement "débutant vétéran" (25-49) qui s'est trois fois mieux vendu. 

 

      - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

 Moralité :

 

Un vétéran débutant, c'est un amateur de jeux vidéo qui n'a pas de XBox 360 ni de PS3 (même si les Kinect and Move ont ajouté du flou sur ce point là). C'est un joueur qui ne joue pas sur PC et ne va pas installer des patchs pendant deux heures. Et peu importe, finalement, qu'il ait eu des NES/GameBoy/Megadrive/Super Nintendo il y a 15 ans... ou pas.    


Nintendo créent des jeux des mutants pour un marché de mutants ; la firme a tout compris très vite : des jeux "nostalgico-casual" pour des joueurs "oxymorons", des joueurs très anciens ET très nouveaux.

  

Super Mario à la recherche des joueurs perdus ? Oui et Mario Kart 7 risque fort de tous les retrouver et, d'encore une fois, les réconcilier autour de la 3DS !

...ce qui n'est pas très dur, puisque contrairement à ce que le bon sens inciterait à penser :

- la nostalgie et l'accessibilité vont souvent de pair ;

- les débutants et les vétérans se retrouvent dans leur goût ; 

- en dépit d'opposition de style violente, la console reine des années 1985-1990 et la console reine des années 2006-2010 ont en commun un faible nombre de boutons (faible nombre de boutons qui a un côté "non intimidant") ; 

- les gamers repentis se retrouvent aujourd'hui dans les aspirations du grand public (plaisir avant tout, pas de temps pour s'investir profondément ...à priori du moins ; etc.) ;

...et un Mario Kart a saisis tout ça depuis ses origines ou presque ! (la licence "grand écart") 

Mario-Kart-3-DS.jpg

La licence Mario Kart aurait réussi à faire vendre des N-Gage, des Pippin, des Jaguar... alors ce n'est pas la 3DS qui va empêcher le succès (ce n'est jamais qu'une DS avec une option 3D désactivable

 

...Seul défaut de Mario Kart 7 : le support 3DS, que les "réticents nouvelle génération" que sont les "débutants-vétérans" ne doivent guère apprécier/apprivoiser (pour le moment). La 3D sans lunette se révélant être un argument en mousse (quand l'écran tactile et le motion gaming excitaient le chalan !). 

...En fait le débutant apprécie City Ville et Angry Birds ...mais Nintendo a un atout de poids pour le vétéran : plus de 30 ans d'Histoire jeux vidéo, des GameBoy, des casquettes rouges plein nos souvenirs ; des souvenirs qui se baladent encore dans la tête et au bout des doigts ; des souvenirs que même les débutants connaissent plus ou moins, Mario et ses collègues sont incorporés aujourd'hui à notre culture globale. Quand on a moins de 45 ans, on ne peut pas être débutant pur. Dans chaque débutant, il y a un vétéran qui sommeille un peu et c'est la meilleure carte du jeu de Kart (et des autres jeux Nintendo qui arrivent).     

Vivement Mario Kart 7 que la partie (les parties) soient relancées. Nintendo, Iphone ou Zynga : y aura-t-il un mort ? Et sera-ce Nintendo ? Grimpé si haut puis jugé mort trop vite : ce n'est sans doute pas le plus faible des trois. 

 

Super-Mario-Land-Mario-Kart-7-Box-Art.jpg

Le combat commence enfin

Repost 0
Published by Mario Mario - dans Mario Ventes
commenter cet article
6 août 2011 6 06 /08 /août /2011 23:40

Le lancement de la 3DS est un flop. La marque va mal et se débat. Le marché portable peut-il échapper à Nintendo ? Quand Nintendo va mal, Super Mario est appelé à la rescousse.

 

Super Mario sauvera-t-il la 3DS et le leadership de Nintendo sur le marché des portables ? 

 

Image-250.png 

 

Le pire scénario ! Un des piliers de Nintendo s'effondre-t-il ? 

 

"Historiquement", Nintendo avait réussi à "préemter" deux gros territoires sur lesquelles elle règnait paisiblement :

 

territoire 1) Le territoire des personnages forts (acqui depuis les années 1980 et les naissances des Donkey, Mario, Zelda et compagnie : on parle aussi de "licences" mais ici, dans le cas de Nintendo, il s'agit de "licences personnages", des bonhommes qui valent des millions de dollars). Un territoire qualifié parfois d'enfantin, que beaucoup tentèrent de récupérer (Spyro, Crash Bandicoot, Klonoa, etc.). D'ailleurs, le rachat du studio RareWare par Microsoft fut aussi le rachat d'un savoir faire Nintendoïen dans le domaine des personnages licences (Banjo Kazooie, Conker, etc.)

 

Image-251.png

"Some characters" de caractères : "gnan gnan" ? "enfantins" ? toujours est-il que Nintendo est imprenable sur les personnages colorés et attachants

 

territoire 2)  le marché des consoles portables (acqui depuis les Game&Watch et surtout la sortie de la première gameboy)

gameboy-copie-1.jpg

Si les Game&Watch étaient des succès, c'est la GameBoy qui semble sceller le succès de Nintendo dans le marché du jeu vidéo mobile   

 

 

Un règne, deux fois ...mais pas un monopole

 

S'il s'agit de deux territoires acquis, cela ne signifie pas que Nintendo soit la seule entreprise à y vivre et à "en" vivre :

 

concurrence*territoire 1) un Sonic The Hedgehog, un Klonoa, un Crash Bandicoot ou un Rayman sont autant de réussites de "personnages licences" : ils se sont très bien vendus et continuent de se vendre très bien pour certains d'entre eux  

 

klonoa.jpg

Un concurrent de Nintendo qui existe sur un territoire très Nintendoïen : le personnage coloré (ici, un animal anthropomorphe)

 

concurrence*territoire 2) de même, des marques arrivèrent à faire leur trou sur portables. En vendant d'autres consoles portables et/ou en développant des jeux sur ces autres consoles portables et/ou en développant des jeux sur les consoles Nintendo. 

 

...mais Nintendo, depuis de nombreuses années, était la reine incontestée de ces deux territoires. Elle y avait planté son drapeau et personne n'avait réussi à le lui voler. C'est un fait : elle possèdait ces deux couronnes.

 

 

Même quand ça n'allait pas : les deux piliers étaient là !

 

Ces deux territoires sont aussi des piliers : très solides, toujours là, la marque a pu s'appuyer dessus en toutes circonstances. La firme a connu des moments délicats depuis deux décennies mais toujours, et les personnages forts et le marché des portables empêchèrent la noyade. 


survie*territoire 1) Pour les licences "personnages colorés", voici un exemple parlant* : au Japon, pendant la période N64, véritable catastrophe industrielle**, les 9 jeux estampillés Mario (0,5 % de l'offre) ont représenté à eux seuls un tiers des ventes de cartouches (tous les éditeurs confondus !). Ajoutons les autres jeux avec des mascottes fortes made in Nintendo ou assimilés (les Link, Pikachu, Kirby, Donkey, etc.) et nous obtenons cette fois plus de 64% des ventes de cartouches japonaises. Autrement dit, sans ses propres licences (sans ses personnages forts), Nintendo n'aurait vendu pratiquement aucune cartouche N64 sur son propre territoire ! 

 

Image-253.png

Dans leurs caddies, pas de GoldenEye 64 ou Perfect Dark, pas de jeux de catch, pas de jeux de sports plutôt réalistes comme Wave Race ou 1080° snowboarding (que les occidentaux ont - pour chacun de ces exemples - beaucoup apprécié)... sur Nintendo64, les japonais n'ont strictement adhéré qu'aux personnages de Nintendo !

 

survie*territoire 2) Pour le marché portable, pas besoin de faire de long discours : la Gameboy et ses nombreuses déclinaisons (pocket, color, advance) ont toujours représenté l'essentiel des ventes nomades face aux pourtant plus perfectionnées GameGear, Wonderswan, Lynx, NeoGeo Pocket, N Gage, etc.

 

Pour la DS, certes, les choses évoluèrent, une concurrente, la PSP, arriva à grapiller un petit tiers des ventes de machines (ce qui n'est pas rien !) mais toujours, Nintendo resta leader incontesté, la couronne solidement vissée sur la tête : il s'est vendu 3 fois plus de jeux DS que de jeux PSP, et le tie ratio (jeux vendus par machine) est plus important chez Nintendo que chez Sony ! Comme pour les personnages, le marché des portables (bien aidé des Pokemon) assura des revenus réguliers depuis 20 ans ...et des revenus essentiels - vitaux ! - quand la firme n'allait pas très bien du côté salon (notamment en 2003 quand la GameCube s'enfonçait).   

 

Capture-d-ecran-2011-08-06-a-09.38.39.png

Nous avons sauvé Nintendo

_____________________________________________________________________

*chiffres obtenus en additionnant certaines données disponibles pour les investisseurs de Nintendo
**La N64 au Japon
= le nombre de jeux vendus divisé par 5 par rapport à la génération précédente (la N64 à l'extérieur du Japon = quantitivativement un succès, des ventes comparables ou supérieures à la génération Super Nintendo)
 


Y a-t-il eu l'émergence d'un troisième pilier ?

 

Jamais deux sans trois ?

 

Depuis la Wii, tout souriait pour la fime Kyotoïte. D'une part, le couple gagnant DS/Wii se vendait dans des proportions inédites mais surtout, des jeux qui ne piochaient, ni dans l'escarcelle des "personnages licences" (Mario, Link, Donkey, Samus, etc.) et qui ne grillaient pas non plus la cartouche "console portable" ...se vendaient par camion : les Wii Sports, Wii Fit, Wii Play, etc.

 

La tête de Nintendo, décidemment grosse, semblait accueillir une troisième couronne : outre les licences et le marché portable, un nouveau pilier indéfectible semblait naître : Un marché - créé par elle-même aimait-elle à rappeler - semblait s'ajouter à la liste pour demeurer, lui aussi, acquis pour toujours : les joueurs occasionnels. Les avatars simplistes - mais bien pensés ! - que sont les Mii symbolisent très bien ce nouveau "pilier". 

 

Capture-d-ecran-2011-08-06-a-09.42.31.png

Les personnages-licences, le marché des portables ...et maintenant, depuis les années 2000, les jeux accessibles et non impliquants. Et de 3 ? 

 

Trois marché acquis, préemptés, trois drapeaux plantés, trois couronnes sur la tête : Depuis cinq ou six ans, les charts ne chantaient, toutes les semaines, qu'une seule chanson : l'hymne de la firme Reine, sa réussite, son règne.

 

Le cercle était vertueux : Si les joueurs occasionnels n'étaient pas les mêmes que les deux autres marchés phares de Nintendo (ce n'étaient ni des joueurs particulièrement jeunes, ni des joueurs connaisseurs de leurs personnages historiques), les trois piliers étaient compatibles entre eux pour additionner leurs forces :

- Sur DS, les Nintendog's, Entrainements Cérébraux, Big Brain Academy, mettaient en avant deux points forts de Nintendo (la mobilité et le casual gaming) et semblaient avoir deux arguments pour se vendre ;

- Des jeux comme Mario Kart Wii (qui contient "Wii" dans le titre et propose de mettre nos Mii sur les célèbres véhicules de la vieille licence) ou le multijoueurs New Super Mario Bros Mii additionnaient l'attrait d'un certain public occasionnel pour la nouvelle orientation de Nintendo ...sans oublier l'intérêt d'un autre public, plus joueur, pour le "Capital personnage" de Nintendo.

 

Capture-d-ecran-2011-08-06-a-11.15.24.png

Mario Kart Wii ou l'addition de deux couronnes de Nintendo : l'escarcelle vieille licence + le casual gaming

 

Avec le recul, si, durant le second semestre 2009, le Super Guide avait autant fait jaser, avant son inauguration effective, c'était aussi parce qu'il symbolisait la "fusion" - choquante pour les anciens - de la vieille escarcelle de personnages (construite depuis les années 1980) et de la tendance Casual Gaming (qui se dessinait depuis quelques années seulement).

 

Mais une fois devant les yeux, le scandale fit "pshiiiit" : ce Super Guide n'altérait en rien le plaisir de jouer avec les vieux personnages (que sont Mario, Donkey, etc.). Nintendo était rusée et avait veillé à préserver son Capital le plus précieux, ses personnages licences. 

 

Pourquoi la mévente de la Nintendo 3DS est aussi grave ? 


Parce qu'une couronne est peut-être en train de tomber.  

 

Aveuglée par les réussites récentes, la firme à mis en péril sa couronne sur le territoire des portables. La Nintendo 3DS est - comme la DS et la Wii - une console avec une "fonctionnalité coup de poing". Depuis quelques années, les marketeux parlent souvent du "Wahoo effect". Les machines Nintendo illustrent mieux qu'aucun autre produit de grande consommation cette expression :

- je joue en touchant l'écran : Wahoo ! (c'était une révolution il y a 7 ans) ;

- je joue en agitant une télécommande : Wahoo ! (c'en était une autre il y a 5 ans !) ;

- je vois en 3D sans lunette : Wahoo ! (c'était une révolution il y a un an, à tel point que certains analystes pensaient que c'était impossible - en fait, il s'agit encore aujourd'hui d'une révolution, d'une expérience inédite, il n'y a pas mensonge sur la marchandise). 

 

3DS-revolution.jpg

Toute la difficulté consiste à communiquer le "Wahoo effect" de la 3DS

 

...Or, ce dernier "effet coup de poing", la 3D sans lunette,  ne séduit pas les foules.

 

C'est grave parce qu'on imaginait bien que Nintendo allait perdre des parts de marché ...mais pas là, chez les portables : On pouvait supposer que le casual gaming allait se disperser. C'est chose faite : 

  1) les jeux sur réseaux sociaux (tels que ceux de l'éditeur Zynga) proposent des expériences faciles, rapides et conviviaux pour un public ayant apprécié la DS ou la Wii

  2) les PS3 et XBox 360 axent aujourd'hui leur communication de masse sur des accessoires qui rendent obsolètes les Wii-mote (et subitement, attaquent Nintendo frontalement ...ce n'était pas leur priorité il y a encore 2 ans !)

  3) l'ogre Apple est là ...notamment sa plateforme i-tunes et notamment l'i-phone ...et les autres smartphone aussi  

On pouvait s'attendre à un départ - du moins à une dispersion - du récent Capital casual donc...

 

zynga.jpg

Le nouveau roi du Casual ?

 

On pouvait même s'attendre à un échec de la Wii2 pour aller plus loin  ...mais vraiment, un échec de la suite de la DS, c'était un scénario catastrophe peu probable.    

 

L'impossible est-il en train de se produire ? La mévente des premiers mois de la 3DS en est-il un des signes avant coureurs ? Et quelle en est la cause ? L'agressivité des autres acteurs du marché ?

 

Est-ce la concurrence qui a volé le gâteau de Nintendo ?

 

Sans doute faut-il relativiser l'impact des smart phone et des talettes du type Ipad sur le "Capital console portable" de Nintendo. Elle s'est mise dans cette situation toute seule. 

 

Depuis cinq ou six mois, pendant les débuts de la 3DS donc, et c'est là toute l'ironie, la vieille DS a continué de se vendre assez bien, mieux que sa petite soeur, souvent mieux que toutes les autres consoles sur le marché en réalité.

 

La 3DS - et en particulier son principal ingrédient, la 3D sans lunette - est peut-être bien une simple erreur de casting ...qui tombe très mal et emporte dans sa chute la précieuse couronne de Nintendo sur ce marché ! 

 

lunettes-3D-anaglyphe.jpg

 

Comprendre l'époque : Et si, la 3D, tout le monde s'en tamponnait le coquillard ?

 

Ajoutons tout de même - dans les ingrédients délétères, le prix de la console (250€, la plupart du temps, en Europe) qui explique sans doute en grande partie la désaffection du public pour cette cadette, et qui explique aussi "l'instinct de survie" de l'ainée, qui, a moins de 150€, a pu continuer à prospérer.

 

Aujourd'hui, c'est au prix très raisonnable de 169€ que Nintendo propose sa dernière née. 

 

Il eut été préférable que Nintendo ait directement proposé la console à ce prix là : elle aurait sans doute fait un carton immédiat ...puisque les autres extensions de la DS : DS Lite, DSi, DS XL, ont très bien marché à ce prix là. Il n'y a aucune raison que celle - qui serait apparut comme la nouvelle DS, mais en bien plus innovante que les modèles précédents - ne marche pas !

 

Aujourd'hui le mal est réparé ? Pas si sûr : question de signal envoyé à la face du monde. Car c'est l'image de marque de Nintendo tout entière qui pâtit de cette baisse soudaine, pas seulement auprès du public, mais aussi auprès des collaborateurs, des investisseurs, des distributeurs, etc. Nintendo doit très vite enrayer la chute. La bourse n'est pas une chose rationnelle, elle ne fait que rendre les "affaires" toujours plus psychologiques, supersticieuses. C'est une hystérie constante : les petits coups d'éclat deviennent de gros soleils, les notes de grissailles deviennent des nuits sans fin. Une fois entâchée, la reconstruction d'un climat de confiance est difficile.       

 

Mais heureusement, Zorro n'est pas encore arrivé. L'espoir est permis.  

 

Il reste une couronne dans la manche (et ça grappe, ça la démange)

 

Récapitulons les débacles :

 

déblacle*territoire 3) la couronne "Casual gaming" était peut-être, non pas en or mais en laiton :  elle est probablement en train de fondre. Nintendo a senti le vent venir avant les autres mais la pépite était trop belle, trop grosse : l'époque finit par absorber toutes les tendances lourdes de consommation. Il faut croire que lourde, cette tendance l'était. Les joueurs Nintendo sont restés quatre années à s'agiter dans leur coin. Aujourd'hui, même ses deux concurrents ont fini par s'y mettre. 

 

déblacle*territoire 2) la couronne "Console portable" est en danger...La 3DS est un flop. Le prix baisse et, d'un même mouvement, c'est toute future marge de manoeuvre promotionnelle qui disparait

 

...mais il reste un atout qui, justement, demeura le grand absent de la sortie de la Nintendo 3DS : le "Capital personnage" :

 

pas de déblacle*territoire 3) le succès de Zelda Ocarina of Time 3D montre bien que les consommateurs veulent des licences Nintendo ! Ce succès montre aussi dans quelle disette les premiers acheteurs se trouvent ! Aussi merveilleux soit-il, ce jeu a 13 ans ! Idem pour la cartouche StarFox 64 3D : belle, bonne, grosse licence Nintendo ...mais vieille ! 

 

star-fox-64-3ds.jpg

Faute de grives, on mange des vieilles grives en conserve (les merles des éditeurs tiers ne se vendent définitivement pas)

 

 

On veut des gros jeux Nintendo !

 

C'est incompréhensible, d'une grande bêtise de leur part ...et pour les joueurs, c'est proche du scandale, de l'irrespect : Nintendo a accumulé beaucoup d'argent depuis 6 ans, accaparant la plus grosse part du Chiffre d'Affaire global du marché jeux vidéo. Pourquoi ne pas dépenser plus en production de jeux ? ...et notamment - on ne leur demande pas de faire du bénévolat - en production de grands jeux mettant en scène leurs plus grands noms ? Il faut des aventures de Link et Fox McCloud inédites, de nouveaux épisodes de Donkey Kong, Kirby, Metroid. Certes, le nouveau jeu d'un personnage ancien demande de la créativité pour renouveler l'expérience ...mais la firme ne manque pas d'employés talentueux.  

 

Capture-d-ecran-2011-08-07-a-00.10.59.png

On peut reprocher beaucoup de chose à l'entreprise mais la qualité des recrues est impressionnante. Des dizaines de big boss du game desing (au sens large). Les excellents entretiens "Iwata asks" rendent d'ailleurs très bien hommage au travail de ces hommes et femmes là, leur sens du jeu, du public, de l'analyse des situation, et l'élégance avec laquelle les problèmes se résolvent. 

 

Quel risque ! Sortir une console Nintendo sans utiliser ce précieux Capital là : le Capital personnages. Avec le recul, la situation parait insensée ! 

 

Espérons que un mouvement général s'amorce ; espérons que la Wii U soit, elle aussi, ré-orientée vers des grosses productions internes. En adoptant une vision pragmatique du marché des jeux vidéo et un regard critique sur l'histoire de la firme : les éditeurs choyés, les éditeurs dans la boucle, les éditeurs invités à la table des décisions ...ne peuvent pas créer le succès des machines Nintendo. Les premiers mois de la 3DS parlent dans ce sens. 

 

La 3DS est de retour ...et elle est pas contente (elle sort le scud Mario)

 

Aujourd'hui, Nintendo ne rigole plus. La firme dit haut et fort que ça ne va pas à propos d'une console à peine sortie (c'est inédit !). 

 

Le prix baisse. Et pas qu'un peu. 169 euros en moyenne au lieu de 250 (225 chez Amazon). Au Japon, la coupe tarifaire est encore plus sévère. 

 

Super Mario sauveur du monde (et de la marque) : il attire les nouveaux

 

La baisse de prix c'est bien... mais ça ne suffit pas.

 

Quand ça ne va pas... Nintendo appelle son Superman : Super Mario. Il est grand, il est beau, il fort et surtout, il se vend très bien, toujours, qu'il pleuve, qu'il neige, qu'il vente. Dans cette récente tempête, le plombier rouge et bleu - véritable pompier de la marque - sera sur tous les fronts. Mario, c'est le chef de file du capital licence (qu'on a appelé ici la couronne 1). D'ailleurs, de lui - ou de son premier collègue de chantier Donkey Kong - sont nés bon nombre de personnages de l'escarcelle magique : de saut de puce en saut de puce - plus exactement, de spin off en spin off - voici qu'en trente année le régiment s'étoffe : Luigi, Toad, Peach, Bowser, Wario, Diddy Kong, etc. Une dream team, une fortune. Super Mario est la plus belle pièce de ce trésor. La firme va enfin le mettre à contribution à la fin de cette année.     

 

On manquait de jeux licences inédits ? C'est une mission pour Mario. Non, deux missions sinon rien : Un Super Mario plateforme d'une part et un nouvel épisode de Mario Kart (Mario Kart 7) d'autre part, vont sortir. On savait depuis longtemps qu'ils étaient en préparation, mais aujourd'hui, la date est là et elle est proche ! 

 

...Mais ce n'est pas tout !

 

Super Mario sauveur du monde (et de la marque) : il séche les larmes des anciens

 

On nous avait souhaité la bienvenue dans la vie point com, maintenant, qu'on le veille ou non, on baigne dans le deux point zéro, et ça ennuie pas mal ceux qui tiennent les rênes habituellement : les joueurs se plaignent beaucoup,  les joueurs sont des "consomm'acteurs" et leurs lamentations sont craintes. Il y a une caisse de résonence pour les snifs.

 

Capture-d-ecran-2011-08-07-a-10.48.43.png

Les larmes de ceux qui pensent l'avoir dans le baba coulent : ça s'appelle "Le pouvoir des pleurs

 

La première X-Box, fautes de ventes, a d'abord vu son prix baisser pratiquement tous les mois à ses débuts : on se serait cru sur un site d'enchères inversées. Elle a créé un précédent dans les différants : Les premiers acheteurs de la 3DS, les rares qui ont payé plein pot, tirent la tronche !

 

Qu'importe, Nintendo va les rembourser ...non pas "cash" mais en jeux. Et quels jeux ? Des vieux jeux du Capital personnage justement ! Nintendo a décidement identifié le problème, elle a surtout trouvé le médicament. Ce sera donc une tournée générale : du capital personnage, des jeux en téléchargement Famicom et Game GameBoy Advance (souvent des rééditions GameBoy Advance de grands jeux Super Famicom d'ailleurs).

 

 

Mais ça ne suffit pas.

 

Monsieur le président de la firme a écrit une lettre, que les joueurs liront peut-être s'ils ont le temps (les rapports de force s'inversent !). Il vient de recevoir les papiers des actionnaires et pour partir à la guerre (des consoles), il sent mal armé. Il se confond en excuse, remercient les premiers acheteurs de leur confiance mais explique que pour gagner des parts de marché, il faut augmenter ses troupes maintenant. Bref, il ne veut surtout pas qu'ils désertent la marque pour autant.  

 

Il y aura en tout 20 jeux gratuits pour récompenser la confiance des premiers. Et dans les 20, beaucoup sont issus d'un seul homme, universel panacée, le soldat Super Mario.   

 

La liste NES/Famicom :

- Super Mario Bros.,

- Donkey Kong Jr.,

- Balloon Fight,

- Ice Climber

- The Legend of Zelda

(soit deux jeux avec Mario dans cette liste)

 

La liste GBA (pour le moment)

 - Yoshi’s Island: Super Mario Advance 3,

- Mario Kart: Super Circuit,

- Metroid Fusion,

- WarioWare, Inc.:Mega Microgame$

- Mario vs. Donkey Kong

(soit quatre jeux estampillés Mario ou dérivé comme Wario !)

Auquel il faut ajouter vraisemblablement (même si la firme a fait volte face récemment) :

- Super Mario Advance 4: Super Mario Bros 3

 

Bref, dans ces 20 jeux, on risque d'avoir entre 40 et 50 % de jeux Mario !

 

Du même coup, les ventes, pendant 15 jours, jusqu'à la baisse de prix, ne s'effondreront pas autant que prévu. Certains voudront bénéficier de ce programme "ambassadeur" (enfin, peut-être).   

 

A terme, les gros jeux made in Nintendo inédits (les Mario, le prochain Kid Icarus, etc.) seront la seule parade pour créer du succès. Ils arriveront tard (trop tard ?).  

 

En attendant, les deux actions d'urgence (la baisse de prix et les jeux gratuits pour les premiers) étaient nécessaires mais la baisse de prix coutera cher à la firme.

 

Bref, Nintendo est blessé mais elle était bien plus créative dans la tourmente des années Nintendo 64 ou GameCube. Sans doute s'était elle embourgeoisée avec les ventes vertigineuses de DS et de Wii. En ce moment, la pression doit être palpable entre les murs de la célèbre entreprise.

 

La marque est blessée : comment les choses vont elles évoluer ? On dit que rien n'est plus dangeureux qu'un animal blessé, espérons que Nintendo, drôle d'animal de la sphère jeux vidéo, fasse mal au marché, aux joueurs ...et pour ce faire - et pour changer de ces dernières années - espérons avant tout qu'elle se fasse mal et qu'elle nous surprenne.

 

Capture-d-ecran-2011-08-07-a-10.54.13.png

Big haine ? Blessé mais plus dangeureux que jamais ?

 

En tout cas, en ce moment, c'est Mario, le grand absent (et qui symbolise aussi tous les absents : les autres personnages cadors de la marque) qui revient sur le devant de la scène, donc les ventes devraient décoller. La mission parait délicate mais pour un personnage qui arrive à vendre 10 millions de copies en 7 semaines, rien ne semble impossible.

 

Super Mario sauvera-t-il la 3DS ? En tout cas, il semble le seul a pouvoir la sauver.  

 

 

 

 

Repost 0
Published by Mario Mario - dans Mario Ventes
commenter cet article
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 21:25

Le mois de décembre c'est un peu le mois Nintendo.

 

Alors que le patron d'Electronic Arts, John Riccitiello, reproche à Big N de ne rien faire pour les éditeurs tiers et réclame une Wii à 99$ dans les magasins (!), les consoles Nintendo redeviennent les reines des charts à 199$ ! ...et leurs équivalents en yens et en euros - un équivalent arrondi très largement au dessus dans le cas de l'Europe !

 

Capture-d-ecran-2010-12-19-a-20.54.05.png

En conseillant un prix à Nintendo on se dit, dans un premier temps, que John Riccitiello croit au Père Noël (c'est de saison !), dans un second temps, on comprend la perfidie : réclamer une Wii à 99$ c'est une façon de dire que la Wii ne vaut pas plus et, par la bande, de valoriser les deux autres consoles qui vous font vivre, elles !

 

Noël 2010 chez Big N : Gorille dans la lune

 

Donkey Kong Country Returns réalise des scores Marioesque (en même temps, la licence Donkey Kong est directement reliée à la licence Super Mario) avec 1 million de copies en 3 semaines rien qu'aux Etats-Unis et de très bons scores au Japon et en Europe (700.000 autres galettes en une ou deux semaines).

 

photo-donkey-kong-country-returns.jpg

Les couchers de soleil (en contre jour donc), régals pour nos petits yeux !

 

Un succès mérité pour un jeu très énervant qui sait gérer notre frustration...  comme les jeux des années 8 et 16-bit.

 

donkeykong.jpg

Fais pas la tête, plombier, le singe a le droit de vendre une galette de temps en temps !

 

Noël 2010 : L'agitation fait vendre ...mais Nintendo reste la seule machine à sou

 

Hormis le retour du singe, les nouveautés Nintendo sont rares. Ce sont plutôt le Playstation Move et le Microsoft Kinect qui s'agitent au centre des affiches, des spots de pub et qui accumulent les retombées presse (notamment dans les canards féminins)... Ces accessoires sont d'ailleurs de grands succès. Avec le recul, investir le casual gaming apparait comme la meilleure (et seule) façon de vendre des consoles en 2010, y compris pour ces deux firmes : un gros succès gamer PS3 et XBOX 360 ne se traduisait plus par une augmentation des parcs consoles associés depuis longtemps. Le marché gamer ne semble pas très extensible. Cette fois, les nouveaux accessoires à reconnaissance de mouvements - aussi critiquables soient-ils - ont bien boosté les ventes de consoles HD !

 

Capture-d-ecran-2010-12-19-a-21.08.56.png

Le Roi des fêtes de la Noël, encore une fois, s'appellera Big N ...même s'il ne respire pas toujours la "vie"

 

Peu de nouveautés sur Wii ou DS, des accessoires qui cartonnent chez les concurrents, pourtant, en décembre, Nintendo redevient le maître des jeux : la semaine dernière, avec respectement 729.000 et 644.000 consoles de salon, Microsoft et Sony n'ont pas réussi à vendre - même en réunissant leur score ! - autant de consoles que Nintendo avec sa seule Wii. La semaine du 3 au 11 décembre, plus de 1,5 millions de Wii ont trouvé acquereur selon le site Vgchartz.  La DS - archi-vieillissante, archi-concurrencée, archi-déclinée, archi-déjà-vendue et archi-poussée vers la sortie par la prometteuse 3DS (vraisemblablement 249€ en février ou mars 2010) - s'écoule quand même à plus d'1,3 millions d'exemplaires !

 

Noël 2010... comme tous les Nöel  : Le Père Noël porte une casquette

 

Le mois de décembre, c'est le mois Nintendo (plus qu'aucun autre constructeur) et c'est aussi la Saint-Mario pendant 31 jours. Outre son meilleur ennemi Donkey Kong qui réalise un retour magnifique, New Super Mario Bros Wii, après une année de succès, est toujours vif comme au premier jour : 710.000 nouvelles copies en 7 jours ; le couple Mario Kart Wii et Mario Kart DS après quatre ou six (!) années de service est encore classé 13 et 14ème meilleure vente de la semaine ; New Super Mario Bros DS a encore convaincu 280.000 nouveaux acheteurs et Super Mario Galaxy 2, le petit dernier plus ambitieux mais moins accessible, se vend à 214.000 exemplaires (23ème meilleure vente) il dépasse en ce mois de décembre le cap des 5 millions, il y a fort à parier qu'en janvier 2011 les 6 millions ne seront pas loin (dans le viseur ou dans le rétroviseur ? rendez-vous dans un mois pour la réponse).        

 

01867608-photo-nintendomoney-1.jpg

La salopette n'a pas d'odeur

 

Offrir un catalogue de jeux plus fourni améliorerait l'image de la firme mais disperserait les succès et les dollars vers les poches de tous les acteurs de l'industrie. A tort ou à raison, Nintendo ne pense pas au sort des éditeurs en se rasant.  Dans l'immédiat, Nintendo ne rasera jamais sa moustache et il y a deux principaux cadors dans son écurie : sa licence Mii/Wii/LifeStyle et sa licence moustachue. C'est flagrant, sur les 15 meilleures ventes Wii, deux familles : les "Mario quelque chose" (notre dada) et les "Wii quelque chose" (notre dodo). Aucune cannibalisation, le succès de la Wii et des licences casual profitent à Mario (et seulement à Mario et ses amis dérivés : Link et surtout Metroid n'en tirent guère profit). L'année dernière, nous avions calculé que la semaine d'avant Noël, Nintendo avait vendu cinq Mario par seconde dépassant, sans en avoir l'air, Michael Jackson, les Beatles, tous les films de Spielberg, n'importe quelle oeuvre humaine sans doute, y compris Harry Potter dans le monde de l'édition... Qu'en sera-t-il cette années ? Aucun Mario plates-formes récent mais un anniversaire pour booster les ventes ! Un anniversaire qui a été décalé vers les fêtes : le 13 septembre est devenu un flou "fin octobre/début novembre", difficile de ne pas y voir malice ! Une chose est sûre, pas besoin d'anniversaire : la Saint-Mario dure un mois entier et arrive tous les ans. Et le reste de l'année ? Ce n'est trop pas mal non plus !  

 

pack-cover-super-mario-collection-all-stars-annive-copie-1.jpg

® 1985, 1986 et 1988 ; 30€ en 2010

 

Un conseil pour Electronic Arts ? Abandonnez tout espoir de prendre ne serait-ce qu'une petite part des gros gâteaux Nintendo. Même un jeu réussi n'y ferait pas grand chose, les exemples abondent, les plus gros succès éditeurs sont un Mario (Sega qui encanaille - qui prostitue ? - son hérisson avec son concurrent) et le phénoménal Just Danse d'UbiSoft. Continuez à vendre des jeux sur Playstation et Xbox !

 

 

saint-Mario-d-assise.png

A droite, Saint François d'Assise ; à gauche Saint Mario qui conserve et renforce encore son assise

Repost 0
Published by Mario Mario - dans Mario Ventes
commenter cet article
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 11:24

Les chiffres pour la première semaine sont tombés et ils sont bons !

 

Aux Etats-Unis 879.000 copies, c'est beaucoup ! Le gros carton New Super Mario Bros Wii, c'était 985.000 (Un peu plus de 100.000 exemplaires supplémentaires mais nous étions en fin d'année) ; ce score, c'est surtout beaucoup mieux que Super Mario Galaxy 1 avec ses 619.000 copies pour le démarrage américain.

 

Si on additionne avec la 1ère semaine japonaise, il y a déjà eu plus d'un million de ventes : 1.219.412 copies selon Vgchartz.com, c'est un démarrage qui augmente à hauteur de 38% par rapport au premier épisode (moyenne de ces deux territoires).

 

Capture-d-ecran-2010-06-06-a-11.21.20.png

Champagne ?

 

Les questions qui s'imposent maintenant :

- Que va-t-il se passer dans une semaine en Europe ?

- Y aura-t-il un effet bouche à oreille positif au Japon (un continent qui consomme peu les Super Mario 3D) ?

- Le jeu a-t-il se vendre par palettes sur la longueur, notamment aux Etats-Unis ?

Repost 0
Published by Mario Mario - dans Mario Ventes
commenter cet article
31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 22:21

 

...le premier jour de commercialisation !

 

143.000 exemplaires (28% du stock), c'est un peu mieux que Super Mario Galaxy (120.000 exemplaires, soit 23% du stock, merci au site Gamekyo) ...mais c'est beaucoup moins bien que New Super Mario Bros Wii et ses 422.000 ventes en "day one".

normal bowser

Ce qu'il faut savoir

 

1) On l'avait un peu vu venir ce semi flop nippon, les Super Mario 3D plaisent peu aux Japonais (à part la révolution Super Mario 64 en 1996). Plus de 27% des ventes de Super Mario 2D récents s'écoulèrent au Japon, alors que ce sont seulement 13% des Super Mario 3D qui se sont écoulés là bas.

 

Aux Etats-Unis et en Europe, Super Mario Galaxy 2 devrait très bien marcher. Mieux que le 1er encore (qui se rapproche des 9 millions dans le Monde, dont 8 millions hors de l'archipel nippon).

 

2) Super Mario Galaxy 2 (comme le 1er) a un rôle autre que financier. Evidemment, les 10 millions de ventes (qui tomberont sans doute) seront une excellente affaire pour Big N, le développement sera largement amorti. Mais... Super Mario Galaxy 2 sera (comme le 1er) une vitrine, un signal envoyé aux joueurs (appelés gamers pour bien montrer que ce sont des joueurs). Les notes seront excellentes. En ce moment le jeu est 2nd au classement historique gamerankings avec ses 30 critiques. Super Mario Galaxy 2 montre que Nintendo sait faire des excellents jeux.

 

Bowser en legos

 

http://sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-snc3/hs311.snc3/28208_111494322229255_100001060639421_85126_5515049_n.jpg

Il est beau le Bobo !

 

Blur se moque de Super Mario Kart

 

 Note artistique : plutôt bonne ; note stratégique : heu... 

 

Le jeu de course à options de Activision se paye donc la tête de Mario Kart en forçant le trait enfantin. Il termine par la signature "Blur : Entrez dans la course des grands". 

 

Activision, qui ne distribue son jeu sur consoles Nintendo, nous rejoue clairement la stratégie de Sega époque 90's : Nintendo = pour les gamins, pour les ringards" ; Nous = pour les hommes, pour les cools"

 

La vidéo est plutôt marrante. Elle s'est faite twittée, facebookée de ce côté là bien jouée. "Artistiquement", aucune remise en cause, les pilotes animaux ou plantes, sont des bons foutages de gueule, nickel !

 

Mais...

 

...Qui pourrait avoir honte de jouer à Mario Kart parce que c'est enfantin ?

 

Vu le contexte :

 

- l'attachement des joueurs à la saga des Mario Kart (la série est aimée par vraiment beaucoup de Monde, joueurs et casuals ; l'épisode Wii s'écoule encore aujourd'hui à 50.000 ventes/semaine ...alors que le jeu est depuis plus de 110 semaines dans les rayons ; c'est la licence Nintendo qui a le plus de fans Facebook)

 

- les années Playstation qui sont passées par là et qui ont définitivement fait passer les jeux vidéo dans le monde des adultes (il n'y a plus rien à jouer, on n'est plus dans le duel Sega/Nintendo)

 

...quelle est la viabilité d'une stratégie pareille ? C'est complèment has been ! La stratégie est, me semble-t-il, parfaitement à côté de la plaque !

 

D'où ça, j'ai pas d'amis ?

 

Les chiffres nippons, Tao, que je remercie, me les as envoyés sur Facebook. Une discussion sur les ventes japonaise s'était amorcée il y a quelques jours avec Merry Melody. La vidéo de Blur et le lego de Bowser sont ici depuis des jours et jours... Venez, j'en serais ravi ! C'est ici --> http://www.facebook.com/marioblog

 

Capture-d-ecran-2010-05-31-a-22.16.04.png

Viendez !

Repost 0
Published by Mario Mario - dans Mario Ventes
commenter cet article
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 14:16
On savait que les fêtes de fin d'année avaient été très fructeuses pour Super Mario et Nintendo. Sortir le jeu au mois de novembre a été une excellente opération ...mais le phénomène résiste en 2010. New Super Mario Bros Wii a encore un fois été le jeu le plus vendu aux Etats-Unis et au Japon, au moins de janvier 2010. En France, ce même jeu est n°1 pour la première semaine de février. Déjà 11,7 millions de copies ont été écoulées dans le monde à la date 7 février.

super mario
Comme souvent, un succès de Super Mario entraîne avec lui les autres jeux de la licence. En 7 jours (et en période réputée creuse) : plus 77.000 Mario Kart Wii (lancé en avril 2008), plus de 47000 New Super Mario Bros (version DS, lancée en mai 2006) et presque 34000 Mario Kart DS (lancé en novembre 2005 !). En tout, 9 jeux Super Mario dans le top 100 mondial pour cette première semaine de février !

super mario obamaLa Mariomania ne faiblit pas !

Wii Fit Plus
et Wii Sport Resort semblent, eux aussi, dopés par ce regain d'intérêt pour la Wii. Ceci dit, les choses n'ont jamais vraiment été compliquées pour la console blanche. Même si beaucoup l'enterrent depuis 24 mois, comme on l'a déjà dit sur ces pages, c'est assez peu justifié. Quand la Wii baisse, la concurrence baisse aussi.

Meilleure preuve, depuis 3 mois, alors que les observateurs décrivent une dégringolade imaginaire, la vieille Wii pas HD a encore augmenté sa part de marché de deux points : le parc de Wii atteint aujourd'hui 49,1 % du parc total console de salon (la PS3 et la Xbox 360 se partagent donc les 50,9% restant). Mais ça, on ne l'a pas entendu. Ce succès n'est pas forcément mérité ...mais il tient bon.

Mieux, les surnoms de console "sevice à raclette" ou de "console virus" sont contredits par les chiffres. Une fois achetée, la Wii ne reste pas dans les placards : le nombre de jeux Wii vendus par console est désormais exactement le même que pour la PS3, avec un excellent ratio de 6,67 jeux/consoles ! Un ratio d'autant plus dur à tenir quand on vend 320.000 consoles par semaine et pas 171.000. Seule la Xbox reste définitivement la console la plus hardcore gamer avec un ratio impressionnant de 8,57.
Capture-d-ecran-2010-02-19-a-14.17.00.pngSelon les chiffres, la console des joueurs

Mario dans Rock Band ?

Des fans de Super Mario et de Rock Band ont créé, pour concilier leurs deux passions, des partitions à la gloire de Super Mario 64. Très rigolo ! (Surtout la première, le thème de Bowser s'y prète plus que celui du Rodéo la princesse)



Repost 0
Published by Mario Mario - dans Mario Ventes
commenter cet article
29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 20:50
Certes, sur la période de 9 mois (allant du 31 mars au 31 décembre 2009), le Chiffre d'Affaire (la somme totale que représentent les ventes de produits Nintendo) a baissé de 23 %, mais le bénéfice s'en tire mieux en baissant de 9,4%  (pour atteindre 192,6 Milliards de Yens). On peut se dire que Nintendo n'avait cessé de monter très haut depuis quelques années (et le doublon DS Lite/Wii) et qu'une petite baisse était inévitable. D'ailleurs, certains sites ne manquent de signaler la baisse de forme de Nintendo depuis ce matin, comme ils enterraient la firme, il y a quelques mois (juste avant la sortie de New Super Mario Bros, en novembre 2009, le web ne jurait plus que par la "bulle Wii" censée éclatée comme la bulle Internet des débuts des années 2000). Mais cela fait bien dix ans que certains jouent les Cassandre avec Nintendo.

Image-23-copie-1.png

Sauf que, quand on y regarde de plus près, la baisse de bénéfice est presque uniquement dû à la hausse de la valeur du yen. Si on regarde le troisième trimestre de cette année, Nintendo a trouvé le moyen de beaucoup plus vendre que le troisième trimestre 2008.

http://img.over-blog.com/488x281/3/29/00/19//Image-4-copie-2.pngWii Fit Plus a transformé l'essai du premier épisode

Et parmi les succès, presque 4 millions de Pokemon sur DS, 2,5 millions de Zelda Spirit Tracks, 13,5 millions de Wii Sport Resort, 10,1 millions de Wii Fit Plus et bien sûr... New Super Mario Bros Wii avec ces 10,5 millions en quelques semaines.
Repost 0
Published by Mario Mario - dans Mario Ventes
commenter cet article
15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 22:19
C'est le record absolu. GTA San Andreas sur PS2, le précédent record, en avait mis dix, c'était en 2004.

new-super-mario-bros-wii-wii-013.jpg

Comme l'explique à juste titre GameHope, la version DS de New Super Mario Bros avait mis plus d'une année, et Nintendogs un an et demi ! Précisons simplement que Nintendogs était sorti en décalage dans le monde : avril 2005 pour le Japon, août pour les USA, et octobre pour l'Europe. Même chose pour New SMB (un mois et demi selon le continent). New Super Mario Bros Wii avait toutes les cartes en main pour réaliser une score énorme sur une petite période : sortir partout à deux semaines d'intervalle ...et juste avant Noël !
Repost 0
Published by Mario Mario - dans Mario Ventes
commenter cet article
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 22:15
Le titre parait hallucinant. C'est pourtant la réalité. Le personnage "Super Mario" est actuellement le héros de 15 jeux parmi les 200 meilleures ventes mondiales. L'addition de ces 15 titres sur la semaine allant du 19 au 26 décembre 2009 nous donne un total de plus de 3,12 millions de ventes (le record de la semaine de la sortie de New Super Mario Bros est explosé).

mariomario
Pour l'anecdote, ce total augmente légèrement si on ajoute les ventes de Wario. Ne chipotons pas. Ne prenons pas en compte les personnages dérivés de la même galaxie (comme Wario, Yoshi ou Donkey Kong). Gardons simplement en tête que d'autres jeux Super Mario (Super Paper Mario, ou "Mario Football") se sont vendus à plusieurs dizaines de milliers d'exemplaires ...mais ne sont pas dans ce classement. Ne les prenons pas en compte n'en plus. Soyons grand seigneur.

Capture-d-ecran-2010-01-04-a-21.16.17.png
Dans tous les cas, nous pouvons affirmer que durant la semaine de Noël, 5 jeux dont le héros est Mario se sont vendus dans le monde, et ce, à chaque seconde. Tic (5 jeux) tac (5 jeux) tic (5 jeux), etc.

Il se passe un truc

Tous les sites commentent les ventes de tel ou tel Super Mario au moment de leur sortie (en ce moment, c'est New Super Mario Bros Wii qui y a droit ; il y a 18 mois, c'était Mario Kart Wii). Il est vrai que les jeux Super Mario arrivent ponctuellement à monopoliser les chartz de façons impressionnantes. Mais la vraie nouveauté est ailleurs. Les autres ventes (Mario Kart DS, New Super Mario Bros DS, les vieux Mario & Sonic) devraient encore plus nous impressionner. Il y a un phénomène inédit qui se joue actuellement (depuis environ 1 an et demi ou 2 ans), le personnage Super Mario devient complètement incontournable, plus que bankable. Il faudrait inventer un mot !

Image 110
C'est sans doute la marque - car c'en est une - qui a le plus progressé. Pas Nintendo, Super Mario ! Pour vous donner un ordre d'idée, il y a un an, à une période similaire, le cumul des jeux Super Mario atteignait 1,7 millions ventes / semaine et c'était déjà sans équivalent. L'étonnant, dans cette affaire, c'est que Nintendo a régulièrement lancé de nouveaux titres depuis, qui n'ont absolument pas éclipsé les plus anciens, au contraire. Chaque sortie booste toutes les autres références de la licence. En 1997, Patrick Lavanant, alors PDG de Nintendo France, aimait à rappeler qu'un Mario était vendu toutes les 2 secondes ...et c'était déjà énorme ...(presque) sans équivalent !

Phénomène paranormal

Qu'on soit d'accord. Ce blog parle assez peu des jeux Super Mario. Pas de tests ou de tips.

super mario alice au pays des merveillesCet artiste à saisi quelque chose de l'essence de Mario : les champignons, les changements de taille, une princesse et des châteaux très "Victorien", du non-sens, une prédominence des motifs damiers... Il y a définitivement de l'Alice dans Super Mario !

Jour après jour, comme on épingle des insectes, ce blog tente de capturer et de classer ce qu'il y a comme outrance dans l'actualité Super Mario. Le but : voir les liens entre Super Mario et l'époque.

Avec des créations de fans (musiciens, plasticiens, vidéastes, scientifiques) hallucinantes, et conçues partout dans le monde ; avec des produits dérivés incongrues ; avec des microphénomènes (Nintendo qui lance un nouveau concept art ou un employé qui sort une phrase anodine) qui prennent une ampleur hallucinante ; et bien sûr, avec le phénomène des phénomènes, les ventes de jeux Super Mario qui s'affolent et prennent presque toute la place dans son industrie...

Comme on l'écrivait il y a une quinzaine de jours : les seuls ventes de jeux Mario dépassent - et de loin - toutes licences cumulées de n'importe quel constructeur (qu'il s'agisse d'Electronic Arts ou d'Activision). Super Mario (tout seul) vend plus que tout Electronic Arts ! On marche sur la tête !

"La laideur se vent mal" (Raymond Loewy, le plus grand designer industriel du XXe siècle)

Pourtant, Super Mario ne ressemble à rien ! Il n'est même pas prémédité, il n'est que la forme la plus épurée de sa fonction : rouge pour être mieux vu ; moustachu avec un gros nez parce que c'était son seul moyen d'avoir un visage ; dans une salopette car c'était son seul moyen d'avoir des bras qui s'animent, etc.


mario birthCe morceau de papier vaut sans doute autant qu'une toile de Maître

Les références au passé ne sont qu'un moyen de montrer encore mieux le constrate, l'ironie de l'histoire. La dernière couverture du magazine français leader du secteur Jeux Vidéo Magazine montre une dizaine de personnages : un militaire, un footballeur, un aventurier, un mafieux, un célèbre chevalier de la nuit, un voleur charismatique (les héros des jeux de l'année 2009), ils représentent tous des valeurs désirables, ce sont des héros aspirationnels. Seul intru : un petit plombier moustachu en salopette qui lève le point. Dire qu'il "dénote" est un euphémisme.

JeuxVideoMagazine2009.jpg(Comment dire ça pudiquement ? Heuuuu...Hum, hum... Notre ami Mario est différent...)

Mais il était obligé de le mettre, Monsieur JeuxVidéo Magazine : même si le jeu du moustachu rouge et bleu n'était pas sorti au moment du bouclage, la rédaction savait qu'il serait, à moyen terme, un des plus gros vendeurs de l'année. L'argent que représente Super Mario, son capital symbolique, le "sur-prix" que sont potentiellement prêts à mettre les consommateurs pour avoir un Mario (comme disent les gens du marketing) est à mourir de rire.

Penser qu'il y aura des thèses universitaires sur Super Mario est à mourir de rire. C'est peut-être ce même rire, la salopette et les tortues qui volent, qui inhiberont, qui ralentiront le processus. Encore peut-être une année ou deux. C'est pourtant ce qui nous pend tous au bout du nez. (Prédiction enfermée dans une enveloppe le Mardi 5 Janvier 2010 à 22h23)

  Ces 30 ans ressemblent à une mauvaise (mariomario.over-) blague

Nous sommes le Printemps 1981, dans un entrepot de Manhattan. Shigeru Miyamoto, le jeune employé d'une modeste entreprise de divertissement japonaise, dessine des carrés rouges, roses, et bleus sur du papier quadrillé. Les contraintes sont nombreuses mais un personnage, en pieds, finit par apparaitre.

Jamais il n'aurait pu, ne serait-ce que l'envisager : 120 pixels pour un empire.

bandeasupermario.jpgSans doute le plus bel envol de ces 30 dernières années

Vous venez de lire cet article jusqu'au bout (c'est courageux). Considérons que vous ayez mis 5 minutes, il s'est déjà vendu 1500 jeux Super Mario supplémentaires. 
Repost 0
Published by Mario Mario - dans Mario Ventes
commenter cet article
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 07:02
super_mario_3-millions.jpg
On a du mal à s'étonner encore avec Super Mario mais tout de même : il y a actuellement 15 jeux Super Mario placés dans les 200 meilleures ventes, toutes consoles confondues !

Image 106Sans surprise New Super Mario Bros Wii est le premier, avec presque 1.700.000 ventes ...mais plus étonnant encore : les autres jeux Super Mario représentent 1.300.000 autres copies

Voici le détail de l'addition pour l'avant dernière semaine écoulée, du 29 novembre au 5 décembre (BOOOOM ! - les chiffres viennnent de tomber et pour vérifier les chiffres, c'est ici) :

1.693.000 New Super Mario Bros Wii (le champion de la semaine)
+ 227.000 Mario Kart Wii
+ 215.000 Mario et Sonic aux Jeux Olympiques d'hiver sur Wii
+ 187.500 Mario et Sonic aux Jeux Olympiques d'hiversur DS
+ 135.000 Mario Kart DS (le jeu a plus de 4 ans)
+ 110.000 New Super Mario Bros (sur DS, le jeu a plus de 3 ans)
+ 91.000 Mario & Luigi : au centre de Bowser
+ 67.000 Super Smach Bros Brawl
+ 39.000 Mario Party DS
+ 38.500 Mario et Sonic aux Jeux Olympiques (le premier) sur Wii
+ 36.000 Super Mario 64 DS
+ 30.000 Mario et Sonic aux Jeux Olympiques (le premier) sur DS
+ 29.000 Mario Tennis Wii
+ 25.500 Mario Galaxy (l'excellent Mario Galaxy)
+ 24.500 Mario Party 8 (qui ferme le classement en étant 200ème)
= 2.948.000 jeux Mario

Image 110Mamamia, it's me Mario !

Nintendo est l'éditeur de la plupart des jeux Super Mario (c'est logique). Grâce à lui, Nintendo est le plus gros vendeur de jeux du Monde. Cette semaine, juste les Super Mario suffisent pour cumuler plus de ventes que le second éditeur Electronic Arts du classement (presque 2.600.000 ventes tout de même).

L'inéquation est la suivante :

Une seule licence du n°1 (Mario) > toutes les licences du n°2 (l'excellent Left 4 Dead + FIFA + Need For Speed + Dragon Age + Madden + MySims + etc)

En gardant à l'esprit que - en plus ! - d'autres jeux Super Mario se sont vendus, mais plus loin dans le classement (comme Super Paper Mario, les autres Mario & Luigi RPG, Mario Stricker sur Wi, etc). On n'a pas les chiffres mais les 3 millions de jeux Super Mario vendus dans une seule semaine doivent être dépassés facilement !

paperfirstspriteEt encore, d'autres jeux Super Mario, sans doute vendus à 10.000 ou 20.000 exemplaires, ne sont même pas comptabilisés dans notre calcul, à l'instar de Super Paper Mario, toujours bien placé en magasin !

Une dernière pour la route ?

Les jeux avec Mario représentent plus de 41% des ventes de jeux édités par Nintendo (2.477.000 sur un total éditeur de 6.041.000). C'est évidemment énorme mais ...attendez, ce n'est pas fini, les jeux Super Mario représentent aussi 37,7 % des ventes des jeux édités par Sega. On croit marcher sur la tête mais non : les 4 Mario et Sonic, développés et édités par Sega, représentent bien à eux seuls 471.000 ventes ...sur un total éditeur de 1.251.000 !

Certes, la période de Noël est très favorable à Super Mario. Mais quand même : Pour aller vite, Super Mario fait vivre à lui seul deux gros éditeurs, dont son pire ennemi d'il y a 20 ans ! Ca s'appelle l'ironie de l'Histoire.

Quand on vous disait, il y a quelques jours, qu'en 15 ans, la face du jeu vidéo a changé : seul Mario est resté
Repost 0
Published by Mario Mario - dans Mario Ventes
commenter cet article

La Présentation

  • : L'actualité de Super Mario en continu
  • L'actualité de Super Mario en continu
  • : L'actualité de Super Mario, la mascotte de Nintendo. Les compilations des critiques, les ventes des derniers jeux Super Mario et les plus folles créations autour du personnage imaginaire le plus connu au monde.
  • Contact

Les Dossiers

interviews.jpg delires de fans









 

 

 

 

 

 

icone_rss.png icone_twitter.png icone_facebook.png

Rechercher

Le profil deux points zéro


Les Articles Mois Par Mois