Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 17:29
Il court après les costumes les plus étonnants comme d'autres chassent la galinette cendrée. Depuis Avril, Masque de Mort nous explique la (délicate) différence entre un bon et un mauvais cosplay et c'est ici.

Pour ses plus grands bonheurs et ses petits tourments, Mario n'est pas épargné du tout ! Après le best of des vacances de Noël, voici des inédits et une petite interview de cet ami bloggeur. Masque de mort nous renseigne plus précisément sur la place de Mario dans le PCM (Paysage du Cosplay Mondial) et nous décrit avec beaucoup de passions 3 décennies de jeux vidéo. 

mariomario.overblog : Il y a beaucoup de Mario, de Princesse Peach, de Bowser sur BCMC. Quelle place tient Super Mario dans l'univers du Cosplay ?

bcmc.overblog : Sans vouloir sortir des statistiques qui ne veulent pas dire grand chose, il me semble qu'à chaque convention où je vais, il y a toujours une Princesse Peach et un Mario ou un Luigi, pas plus, souvent déguisés juste pour le fun, pas pour participer aux concours et aux défilés.

BCMCPeachDaisyBCMC inédits ( © Masque de Mort )


La plupart des photos de cosplay Mario que je trouve viennent des Etats-Unis où ils sont beaucoup plus "premier degré" quant aux costumes : là-bas, tu te déguises, tu te balades en convention et tu te fais photographier, c'est tout.

BCMCmariobros
BCMC inédits (© Masque de Mort )

La spécificité du cosplay français, c'est la dimension presque "artistique" que prend la chose, avant tout parce qu'on se costume pour monter sur scène : la prestation devient alors aussi importante que le costume - celui ou celle qui monte sur scène juste pour se faire voir se prend directement un bide. Il faut avoir un fond sonore approprié et une chorégraphie, un petit jeu de scène ou un gadget pour attirer l'attention du spectateur.

BCMCbowserBCMC inédits (© Masque de Mort )

Dans ces conditions, l'univers Mario n'est pas forcément le choix le plus évident pour les cosplayeurs chevronnés qui recherchent avant tout beauté, originalité et défi : le personnage principal est hyper connu (lire : "limite ringard") et assez facile à faire (pas de défi technique de costume), et le royaume Champignon ne se prête ni vraiment au glamour pour les filles (si l'on excepte la princesse Peach, bien sûr) ni à la vraie déconnade genre Casimir ou Goldorak. C'est donc plutôt des cosplayeurs et cosplayeuses débutants et/ou occasionnels qui portent la grande casquette rouge en conventions, et plutôt pour se balader entre les stands. Il suffirait d'une bonne idée de mise en scène pour rameuter 15 personnes et faire un vrai cosplay inoubliable , mais en l'état, RAS.

mariomario.overblog : Il y a pas mal de Mario donc, mais aussi beaucoup d'autres personnages de jeux vidéo sur ton blog : des Sonic, deux mémorables Mister Game&Watch, des Pyramid Head de Silent Hill, etc. Tu es un joueur ?

bcmc.overblog : Oui, je suis un joueur de jeux vidéo. (Ndlr : la réponse s'étant tranformée en véritable historique des jeux vidéo, voici le parcours de joueur de Masque de Mort)

Parcours de joueur

Les années 80 : de la Videopac aux deux 8-bits ennemies

D'abord la console Videopac et ses gros blocs animés, puis l'Intellivision d'un copain (Burger Time, grand souvenir) avec ses graphismes hi-tech pour l'époque, et puis... plus rien jusqu'à la miraculeuse Sega Master System sortie en décembre 1987 six mois avant Nintendo. Je l'avoue, la SMS a été (et reste encore aujourd'hui) ma grande passion. Je ne comprenais pas le succès de la concurrente, moins sophistiquée, plus chère, avec ses jeux bizarres et difficiles (Simon's Quest, hein ?). Moi, je m'évadais sur les Wonder Boy et Alex Kidd premier du nom. Je taillais la route sur Out Run et Hang On. Je m'explosais les rétines sur Space Harrier. Il m'a fallu quelques années et énormément de matraquage commercial pour que je finisse par acquérir une NES d'occase.

alex-kid-master-system.png"On ne m'enlèvera jamais de l'idée qu'Alex Kidd 1 est bien supérieur à SMB" (MdM)

D'accord, Super Mario Bros était inventif et amusant. Super Mario 2 m'a tellement
subjugué que je connaissais tous les niveaux par coeur. Et Super Mario 3, aaaah. Pré-réservé avant noël, sorti religieusement de sa boîte sous le sapin et parcouru intégralement avant la nouvelle année. J'étais fan, c'était officiel (quoique on ne m'enlèvera jamais de l'idée qu'Alex Kidd 1 est bien supérieur à SMB).

1990 - 1994 : Des jeux d'actions sur Super Nintendo et des Mario plus ou moins aimés

Après, c'est la descente aux enfers : la Game Boy juste pour jouer à Mario Land (assez décevant, finalement : trop simple, trop court) et qui finira comme toutes les autres juste pour empiler des tetraminos, les économies de bouts de chandelles pour acquérir une Megadrive avant même l'annonce de l'arrivée d'une mascotte. Thunder Force 3 et Revenge of Shinobi me remboursèrent au delà de toute espérance.

Plus tard, la SNES fut acquise pour jouer à Street Fighter 2 (comme tout le monde, en fait), mais l'extase ludique de Super Mario World reste à ce jour la meilleure expérience que j'ai jamais connue avec le Divin Plombier. Encore un que j'essaye de finir au moins une fois tous les ans. Beaucoup de monde (de ma génération) considère la SNES comme la meilleure console de tous les temps, car elle fut la première machine qui ne semblait pas avoir de limites : des graphismes hallucinants, des musiques sublimes, des vraies digit vocales...

marioworld.jpg"L'extase ludique de Super Mario World reste à ce jour la meilleure expérience que j'ai connue avec le Divin Plombier" (MdM)

Jouer à Super Probotector était une expérience inouïe pour l'époque (et la NeoGeo existait !). Mes meilleurs souvenirs de joueurs de cette époque s'appellent Ganbare Goemon, Castlevania 4, Mortal Kombat 2. Mario Kart : oui, ça m'amusait beaucoup, mais j'avoue ne jamais avoir réellement pris un pied complet dessus à cause du système de bonus que je trouvais profondément injuste (la version NDS a corrigé le problème et est la première mouture que je trouve authentiquement vénérable).
1995 : le choc des 32-bits, la 64 en embuscade

La Playstation est arrivée et WipeOut et Resident Evil ont redéfini l'univers vidéoludique, mais j'ai acheté une Saturn pour pouvoir jouer aux X-men et aux Darkstalkers de Capcom. Au passage, je suis assez fier d'avoir acquis et adoré le tout premier jour de sa sortie un nouveau jeu d'aventure extrèmement ambitieux pour son temps : Tomb Raider (les suites lui feront plus de mal que de bien). Après, j'ai pris Nights à travers la figure un peu par hasard et il est resté au panthéon de mes jeux favoris de tous les temps. Pour faire bonne mesure, j'ai finalement acheté une PS (c'était l'époque où les jeux étaient faciles à pirater) et un N64 l'année d'après, surtout pour jouer à Zelda en fait. Mais c'est finalement Banjo Kazooie qui m'a enchanté.

tomb-raider-1-psx.jpgJe suis assez fier d'avoir acquis et adoré le tout 1er jour de sa sortie un nouveau d'aventure extrêmement ambitieux pour son temps : Tomb Raider (MdM)

Mario 64 était déjà un vieux jeu à l'époque, je l'ai trouvé à bas prix un week-end de désoeuvrement. Il m'a fallu quelques mois pour m'y mettre sérieusement, mais dès lors que je suis arrivé au monde du bateau, j'ai compris à quel point ce jeu était révolutionnaire, même plusieurs années après sa sortie : même aujourd'hui, peu de jeux de plates-formes ont compris les notions de réalité physique des volumes et du monde comme Mario 64 l'a fait. Sa re-sortie sur NDS fut l'occasion bénie de le redécouvrir, encore et encore et encore. On m'a volé la cartouche (dans la console) : je l'ai intégralement refait avec bonheur. J'ai acquis un R4 : ça m'a encore donné l'excuse de le refaire (avec bonheur).


2000 : La Dreamcast ouvre un nouveau bal

Les années Dreamcast sont arrivées, l'apogée de Sega qui nous a offert ses plus beaux chants du cygne : Sonic Adventure, MSR, Shenmue, Samba de Amigo, Rez... La Gamecube est sortie au bon moment avec les bons jeux : Smash Brothers Melee et Super Monkey Ball.

mario-sunshine-copie-1.jpg"Mario Sunshine (...). Avec le recul c'est vraiment un jeu génial, mais c'est aussi le moins "Mario" des Mario." (MdM)

Je me souviens encore le jour où Mario Sunshine fut enfin disponible. Je me suis accroché dessus des semaines durant, mais finalement j'ai craqué : je l'ai abandonné à deux shines
avant le dernier niveau (comme je le découvris trois ans plus tard, en le terminant pour de bon). Avec le recul, c'est vraiment un jeu génial, mais c'est aussi le moins "Mario" des Mario. Pas le même univers, pas la même action. Inutilement difficile, aussi. Bouffé par le remord, j'ai finalement aussi succombé à la PS2 l'année d'après, pour avoir un lecteur DVD et jouer à Ico. Silent Hill 2, Virtua Fighters 4 et Burnout 2 vinrent aussi s'ajouter à la liste de mes grandes expériences vidéoludiques.

Aujourd'hui, un peu de DS, du retro sur PC mais plus de console de salon

Et aujourd'hui ? J'ai un DS et une PSP. Je ne joue qu'à la DS. Pour les consoles de salon, d'abord je ne vis plus seul, ce qui laisse quand même beaucoup moins de temps pour s'esquinter les pouces. Et de deux, la génération actuelle me laisse pour la première fois vraiment dubitatif : la 360 est une bonne machine qui fait exactement comme la PS2 avec plus de polygones. La PS3 me répugne ouvertement comme le symbole du mépris d'une grande marque à l'égard des gens qui la font vivre (nous). Et puis je n'ai pas d'écran HD de trois mètres de long, le blu-ray n'est donc pas une priorité. Et la Wii ? Je me l'achèterais bien, mais pour jouer à quoi ? Le dernier article que tu as mis en ligne n'a fait que me conforter dans mon opinion : il y a très peu de jeux pour ceux qui recherchent des sensations un peu plus sophistiquées que le remuage frénétique de télécommande. Toute la famille a joué à Wii sports à noël sur la console du petit neveu. Tout le monde s'est éclaté au bowling et à la boxe, de la grand-mère à la petite soeur... sauf moi. Un bon copain ne jure que par la virtual console. Moi je trouve que vendre des lignes de codes de jeux Super Nes remboursés depuis bien longtemps à 7€ l'unité, c'est du vol.

wiisp3.jpg"Et la Wii ? Je me l'acheterais bien, mais pour jouer à quoi ?" (MdM)

Voilà où j'en suis (merci d'avoir tenté de lire jusqu'au bout). Ca fait du bien de tout sortir. Aujourd'hui, je joue encore pas mal, notamment grâce aux émulateurs sur PC,  surtout pour essayer de finir les jeux que j'avais laissé en arrière, ou pour le plaisir de s'en refaire "encore une petite" sur les grands classiques que l'outrage du temps n'atteindra jamais.

Interview de Masque de Mort, adminstrateur de bcmc.over-blog.com

Milles mercis à Masque de Mort pour notre première interview ! Et n'oubliez pas d'aller voir tous les jours ses Bons et ses Mauvais Cosplay !

Partager cet article

Repost 0
Published by Mario Mario - dans Mario Interview
commenter cet article

commentaires

Ufo 19/01/2010 12:57


J'imagine que c'est toujours difficile de jouer un champignon !


Mario Mario 20/01/2010 00:09


C'est plus fatiguant qu'on ne le croie : il faut aimer tous les spores ! (blague carambar, paf paf, cimballes !)
Bienvenue à toi Ufo, sympathique pirate !


Skaar 11/01/2010 20:34



Excellent l'interview, cela ce transforme quasiment en biographie de Gamer ^^
Moi j'adore le Mario noir... ou je sais, je kiff les mauvais cospaly XD ! 



Mario Mario 11/01/2010 21:01


ça s'est transformé en "gamiographie" ! ^^ d'ailleurs, on se reconnait un peu des fois (on se dt : "ha tiens, j'avais fait le même choix", ou bien "là, j'étais passé d'abord par la crémerie d'en
face") :)

sinon, t'as bien raison, les mauvais cosplay font le show !


Tao 09/01/2010 18:27


Le deuxième " Bon cosplay, Mauvais cosplay " est aussi marrant que déguelasse mdr >_<


mariomario 10/01/2010 00:40


Pour ne pas être hypocrite, il faut reconnaître qu'avec MdM, on a hésité à le publier parce que le Mario qui sort des toilettes est noir, et que ça pourrait rappeler des mauvaises périodes de
l'hisoire. Mais bon, l'amusant, c'est juste de voir Mario sortir des toilettes, point barre, la discrimination consisterait justement à ne pas le publier, parce que le Mario est noir :)


La Présentation

  • : L'actualité de Super Mario en continu
  • L'actualité de Super Mario en continu
  • : L'actualité de Super Mario, la mascotte de Nintendo. Les compilations des critiques, les ventes des derniers jeux Super Mario et les plus folles créations autour du personnage imaginaire le plus connu au monde.
  • Contact

Les Dossiers

interviews.jpg delires de fans









 

 

 

 

 

 

icone_rss.png icone_twitter.png icone_facebook.png

Rechercher

Le profil deux points zéro


Les Articles Mois Par Mois